Accueil > santé des enfants > santé bébé > colères de bébé
Colères de bébé

Colères de bébé

À LIRE DANS CET ARTICLE

Point de départ

De 2 à 4 ans, c'est l'âge « privilégié des grandes colères ». L'enfant affirme sa personnalité, il n'est ni patient ni tolérant. Il exige et refuse. Bien des parents se sentent désarmés devant ces épreuves de force… Il convient de :

Ne jamais oublier que cet âge est celui de l'opposition et que celle-ci fait partie de la maturation normale. Sans doute y a-t-il des enfants capricieux et coléreux que d'autres… mais, quoi que vous fassiez, vous n'éviterez pas ces contestations : il ne peut résoudre ses premiers conflits qu'en se mettant en colère et vous ne pouvez pas l'obliger à faire taire ses sentiments. L'important est d'éviter l'escalade : ses colères ne doivent pas dégénérer en drame familial…


Ne pas entrer dans son jeu, qui relève du théâtre. L'enfant, en se mettant en colère, se joue et vous joue une comédie… Or il n'y a pas de comédien sans public… et le public, c'est vous.


Essayez de comprendre la colère plutôt que de la réprimer. Vous lui avez refusé ce qu'il exigeait : il ne comprend pas le bien-fondé de ce refus. Pire : il n'a pas encore un langage suffisamment élaboré pour expliquer, il n'est pas anormal qu'il conteste, qu'il exprime son mécontentement (il le fera tout au long de l'enfance), mais pour l'heure, l'explosion, la colère est peut-être le seul moyen dont il dispose.

Garder votre sang-froid. Restez calme : la colère opposée à la colère n'est jamais une bonne solution. Si vous gardez votre sourire, si vous arrivez à expliquer – « Je sais que tu es très en colère parce que je t'ai empêché de… » -, il réalisera alors qu'il a été compris même s'il a été contrarié. Or, ce qu'il cherche avant tout dans cette épreuve de force, c'est à être compris certes mais c'est aussi aussi une façon de vous "tester"


Il est normal, quelle que soit l'explication physiologique de la colère, que vous ayez le dernier mot. Utilisez les petits moyens habituels : gant de toilette humide, bain, etc. Et n'hésitez pas à le mettre à l'écart « pour qu'il reprenne son souffle ». Il ne s'agit pas de l'enfermer pour le punir mais de le séparer pendant un temps du public que vous êtes. Lorsqu'il sera calmé, viendra le temps de la réconciliation…



page : 12
Termes associés : pleurs - humeur - cris -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité

TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Colères de bébé"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Pédiatre

Dernière mise à jour, le 14/09/2014
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Testez-vous
Suivi de grossesse